Créer et configurer un serveur Nas et Kodi sur un Raspberry Pi 2

Submitted by Kyna on dim, 01/04/2015 - 14:51

http://www.google.com/trends/explore#q=raspberry%20pi%2C%20raspberry%20pi%202%2C%20raspberry%20pi%202%20b%2C%20Raspberry%20pi%20b%2B&cmpt=q&tz=Etc%2FGMT-1

 

Bonjour et bienvenue dans ce tout nouveau tutoriel où nous allons apprendre à créer et configurer un serveur NAS depuis zéro.

A la fin de ce tutoriel, vous serez capable de stoquer des vidéos, photos, musiques et document sur un Raspberry Pi modèle 2 ou B+ et rendre tout ce contenu accessible à tous les appareils connectés à votre réseau domestique, qu'il soit filaire ou non. Chaque étape sera expliqué en détail, du matériel à acheter, en passant par l'installation et la configuration du système de partage des données, de l'installation et la configuration d'un serveur torrent qui vous permettra de télécharger et gérer vos films depuis n'importe quel pc de la maison et même, depuis votre smartphone... Le tutoriel abordera également des points important auxquels ont ne pense pas forcément quand on débute, comment rendre l'IP de votre serveur NAS statique afin que l'adresse soit toujours la même, comment faire en sorte que le serveur NAS se relance et se connecte tout seul en cas de coupure de courant, comment télécharger ses torrents en vitesse réduite la journée et maximale la nuit, ou encore des détails matériels comme la mise en veille automatique du disque dur, détail auquel il faut penser avant l'achat !

 

Matériel requis pour créer un serveur NAS :

  • Un Raspberry Pi 2.
  • Un disque dur externe.
  • Une alimentation 5v 2A.
  • Une carte Micro-SD.
  • Un boitier (optionel mais recommandé).
  • Un dongle wifi (si pas de prise internet RJ45 disponible).
  • Un câble RJ45 (pour connecter le Raspberry à internet si vous ne passez pas par le wifi).
  • Un lecteur de carte Micro-SD (si vous n'en avez pas déjà un).

On en a pour environ 160€ pour le tout avec un disque dur externe de 2to (2000go), le disque dur représentant à lui seul presque le 2/3 de la dépense.

Pour chaque téléviseur à connecter au NAS, on ajoutera...

  • Un Raspberry Pi 2.
  • Une alimentation 5v 1.5A.
  • Une carte Micro-SD.
  • Un boitier (optionel mais recommandé).
  • Un dongle wifi (si pas de prise internet RJ45 disponible).
  • Un câble RJ45 (pour connecter le Raspberry à internet si vous ne passez pas par le wifi).
  • Un cable HDMI.
  • Une télécommande (voici les modèles reccomandés : ............................................................................).

 

Explication : Quoi acheter et pourquoi ?

Le Raspberry Pi 2 et son boitier :

Six fois plus puissante que le Raspberry Pi B+ et seulement 10€ plus chère, la version 2 a deux fois plus de mémoire et un processeur six fois plus puissant. Sur un Raspbery Pi 2 absolument tout est fluide et sans latence, il reste même une grosse marge pour les thèmes et addons ! On ne pas dire de même pour le Raspberry Pi B+ (première génération), moins cher mais dont le CPU atteint les 100% d'usage simplement en navigant rendant la navigation pas du tout fluide tout en ayant une latence désagréable et ce même sans addon.

Bref vous l'aurez compris, c'est le Raspberry Pi 2 modèle B+ qu'il vous faut !

Pour le boitier, le choix de celui-ci est purement estétique, pour ma part je préfère les boitiers noirs non transparents qui ne laissent pas passer la forte lumière rouge émise par l'appareil qui peut se réfléchir sur les murs, le boitier protége également le Raspberry et ses composants de la lumière ainsi que des chutes ou contact avec une surface conductrice pouvant endomager l'appareil.

L'alimentation électrique 5v/2A, câbles HDMI et RJ45 ou dongle wifi :

L'alimentation 5v/1.5A est le minimum obligatoire pour alimenter correctement un Raspberry Pi modèle 2 ou B+, on optera cependant pour une alimentation de 2A (deux ampères) afin d'avoir une marge confortable qui nous permettra d'alimenter le disque dur externe sans risquer de l'endommager. Il faut également savoir qu'un fichier sera à modifier pour augmenter l'ampérage passant par les ports USB du Raspberry, le réglage par défaut n'étant pas suffisant, nous y reviendront le moment venu !

Le cable RJ45 servira à connecter le Raspberry Pi à une prise internet ou directement au routeur dans le meilleur des cas, prennez la longueur qu'il vous faudra, pour ma part un cable de 15cm ayant tout côte à côte. Dans tous les cas privilégiez si possible un cable RJ45 (ou prises CPL si l'argent n'est pas un problème et que le RJ45 n'est pas une option pour vous), c'est le mieux que vous puissiez offrir à votre installation, le wifi pouvant ne pas être au top suivant le type d'habitation.

La carte mémoire Micro-SD et l'OS (le système d'exploitation) :

La carte Micro-SD accueillera le système d'exploitation Raspbian (basé sur la distribution Debian de Linux) et qui servira à faire tourner votre serveur NAS. Le choix de la carte est important, il faut prendre une carte Micro-SD de classe 10, la classe car c'est elle qui détermine la vitesse d'écriture et de lecture de la carte SD. Pour la capacité, 8 à 16go sont bien souvent suffisant, l'éccart de prix entre les deux étant minime, je reccomande la 16go pour être tranquille.

Le disque dur, pour stocker nos films, musiques et photos :

Le disque dur est probablement la partie la plus importante, car c'est la plus coûteuse de toute l'installation. Un disque dur doit avoir ces avantages : être petit, silencieux, chauffer peu, se mettre en veille en cas d'innactivité, consommer très peu d'énergie et avoir une bonne finition.

Un excelent disque dur qui possède tous ces avantages est le ***************, je le possède à la maison (comme tout le matériel cité dans ce tutoriel d'ailleurs) et n'en suis pas déçu bien au contraire. Samsung est une très bonne marque, il n'y a cas lire les commentaires des clients pour s'en convaincre, le disque dur ne m'a jamais laché en deux ans d'activité en étant allimenté 24H/24, 7J/7. Ce disque a également l'avantage de consomer peu d'énergie (0.5W (100mA) au repos et 3W (600mA) en lecture/écriture/recherche), le disque est disponible dans les version suivantes : 500Go, 1To, 2To et viens se connecter et s'alimenter directement au Raspberry Pi servant de serveur NAS, via un simple câble USB.

En parlant de cable USB, l'USB 3 tournera à la vitesse de l'USB 2, car le Raspberry Pi 2 ne possède qu'un port USB 2, l'USB 3 reste malgré tout compatible avec de l'USB 2 sans aucun problème et sera même plus que suffisant pour notre NAS, la puce réseau d'un Raspberry étant dans tous les cas moins rapide que l'USB 2.

Une télécommande qui fait clavier :

Tout d'abord pourquoi une télécommande qui fait clavier ? Tout simplement car il vous faudra un clavier compatible Raspberry Pi pour configurer votre média-center, mais aussi parce que c'est très pratique pour faire des recherches que ce soit sur le youtube ou dans sa bibliothèque de film, de plus la pluspart des télécommandes qui font clavier sont compatible par défaut avec les Raspberry Pi.

J'en ai plusieurs à la maison et les deux modèles que je reccomande sont les suivants : **************** et le *******************.

Ces deux télécommandes sont excelentes, elles fonctionnent sans fil sur une batterie dont la durée est respectable (un mois d'usage pour seulement quelques heures de recharges), elles préviennent l'utilisateur lorsque la batterie est faible par un signal lumineux, le clavier est complet tout en étant au format "AZERTY", il y a également un rétroéclairage des touches que l'on peut activer et désactiver via une simple touche, le must pour y voir clair quand il fait sombre !

 

Comment télécharger et installer Raspbian avec Noobs sur une carte micro SD ?

Avant de commence : N'assemblez rien du tout, le disque dur ne dois pas être branché, ni allimenté par le Raspberry Pi avant d'avoir pris certaines précautions que l'on verra plus loin dans ce tutoriel, pour le moment, contentez vous de suivre les instructions à la lettre et à la fin tout fonctionnera parfaitement bien et sans risque pour votre matériel.

On commence par insérer la carte Micro-SD dans le lecteur de carte Micro-SD que l'on connecte ensuite au pc afin de pouvoir lire celle-ci comme s'il s'agissait d'une simple clé USB.

Téléchargement de Noobs :

Il faut ensuite télécharger NOOBS qui nous permettra d'installer le système d'exploitation Raspbian de la manière la plus simple et fun qui soit, c'est à dire en seulement quelque clics avec une interface graphique qui vous permettra de tester pour la première fois votre toute nouvelle télécommande ! La différence entre Noobs et Noobs Lite ? Noobs ne requiert aucune connexion à internet. 

Installation de Noobs sur la carte micro SD :

Une fois Noobs téléchargé, décompressez le fichier .zip dans un dossier vide et copier l'intégralité des fichiers (une 12ène normalement) sur votre carte micro sd.

Note : si vous rencontrez un problème quelquonque avec votre carte micro sd, formatez la avec le logiciel SDFormatter afin de la réinitialiser. On lance le logiciel, on selectionne la carte micro sf, on clique sur le bouton "Format" et en quelque seconde la carte est nettoyée et ses partitions réinitialisées.

Assemblage du matériel et accès à l'écran d'installation :

Une fois la copie des fichiers terminé, débranchez votre carte micro sd et inssérez la dans votre Raspberri Pi, connectez le dongle usb de votre télécommande sans fil à votre Raspberry (le dongle est normalement inséré dans la télécommande, ne cherchez pas après dans les cartons). Branchez votre alimentation 2A (deux ampères) puis connectez votre Raspberry Pi a un écran afin de voir le menu d'installation apparaitre.

Installation de Raspbian et activation de la connexion SSH :

Selectionnez "Français" pour la langue, il y a ensuite un menu - dont j'ai oublié le nom - qui permet d'accèder à la configuration, entrez-y et activez la connexion SSH et donnez un nom un peu plus clair à votre Raspberry, par exemple "NAS-Serveur". Une fois cela fait, revenez au menu principal, puis cochez la case Raspbian et lancez l'installation.

Note : L'installation est lente et peut prendre facilement une demi-heure, c'est tout à fait normal.

Quand l'installation sera terminée, la console vous demandera un nom d'utilisateur et un mot de passe, voici les informations :

  • Nom d'utilisateur : pi
  • Mot de passe : raspberry

Vous serez connecté en mode console, l'interface graphique ne servant à rien au serveur NAS, inutile de la lancer sauf si vous êtes curieux, dans ce cas entrez la commande "startx" et voyez ce qui se passe.

Installation du serveur nas à son emplacement définitif :

Plus besoin d'écran, on déménage notre futur serveur nas !

Débranchez votre Raspberry Pi (pas besoin de l'éteindre avant), puis installez le à son emplacement définitif, nous n'aurons jamais besoin de l'interface graphique, nous nous connecterons à notre Raspberry Pi par SSH depuis n'importe quel ordinateur Windows, Mac ou Linux. Un serveur NAS dois être simple à gérer et accessible, nous allons voir ensemble tout cela dans la suite. 

Important : A ce stade votre Raspberry Pi dois être branché à son emplacement définitif et connecté au réseau domestique.

Il est désormais possible de se connecter à votre Raspberry Pi via SSH depuis windows avec un logiciel comme Putty (des équivalents existant pour mac et linux). Assurez vous d'avoir bien connecté votre Raspberry Pi à un cable internet ou avec un dongle wifi afin de pouvoir commencer à vous y connecter depuis un pc via SSH, ce sera plus simple pour la suite du tutoriel qui demandera à entrer de nombreuses commandes.

 

Comment se connecter à un Raspberry PI via SSH ?

Pour se connecter à votre Raspberry Pi via SSH, vous avez tout dabord besoin de connaitre l'adresse IP de votre Raspberry et donc l'addresse IP de votre routeur :

Bien souvent l'adresse est `http://192.168.1.1/` ou `http://192.168.0.1/`, si aucune de ces deux adresses ne fonctionne et que vous êtes sur windows, pressez les touches Windows+R, dans la fênetre qui s'ouvre entrez `cmd`, validez pour voir apparaitre une console, dans cette console tappez : `ipconfig /all`, vous devriez voir tout un tas de texte apparaitre. Recherchez la ligne ayant pour nom "Passerelle par défaut", à droite de cette ligne dois être indiqué une addresse IP, c'est cette IP qu'il faut entrer dans la barre de recherche votre navigateur internet pour accèder au routeur.

Si vous ne connaissez pas les identifiants de votre routeur, essayer les combinaissons suivantes, ce sont souvent celles par défaut : `admin/password`, `admin/admin`.

Note : Si ces solution n'ont pas fonctionné pour vous, faite une recherche sur google (ce sont des informations faciles à trouver sur le web) ou demandez à votre fournisseur d'accès internet "quel sont les identifiants par défaut et l'addresse IP permettant de se connecter à mon routeur", ce sont des information de base qu'ils peuvent donner aux clients sans conditions, si votre fournisseur internet vous propose d'envoyer un technicien pour ça, refusez sinon ils vous ferront mettre la main au porte-monai !

Partons du principe que vous avez accès à votre routeur pour la suite...

Il y a toujours une section où l'on peut voir qui est connecté et avec quelle adresse IP, le nom et l'emplacement de celle-ci peut différer d'un opérateur à l'autre, pour ma part j'ai un routeur Netgear et cette section s'appèle "Dispositifs connectés", elle affiche les informations suivantes : 

Dispositifs connectés au routeur ainsi que leur adresse IP

Plus tôt dans ce tutoriel - en même temps que l'activation de la connexion SSH lors de la configuration de NOOBS - nous avons donné un nom à notre Raspberry Pi, nous avons mis "NAS-Serveur", si vous regardez dans l'image et que vous voyez ce même nom apparaitre, c'est que votre Raspberry PI est en marche et correctement connecté au réseau domestique ! Vous pouvez également voir l'information que nous recherchions, à savoir l'addresse IP qui nous permettra de nous connecter à notre Raspberry Pi via SSH.

Une des premières choses à savoir, c'est que l'adresse IP du Raspberry PI est associé par le routeur et que cette adresse peut changer, cela est très problèmatique car si votre serveur NAS change sans cesse d'addresse IP, vos média center perdront régulièrement la connection et ne sera plus capable d'établire de nouveaux lien. Nous verrons donc en priorité dans la suite de ce tutoriel comment associer une adresse IP statique à notre Raspberry PI afin qu'il soit toujours accessible depuis la même adresse IP.

On a donc notre adresse IP, il faut maintenant télécharger le logiciel Putty (Putty est disponible pour Windows, Mac et Linux doivent avoir un équivalent intégré de base).

Le logiciel Putty n'a pas besoin, d'installation, c'est un simple fichier exécutable qu'on lance et qui est directement opérationnel.

Putty est plein d'option ayant l'air compliqué au premier abord, mais la seule chose dont on a besoin est le champ "Host Name (or IP address)" dans lequel on dois coller l'adresse IP de notre serveur NAS, dans mon cas en me fiant aux informations de mon routeur présent sur le screen, ce serait : "192.168.1.81", le port reste celui par défaut, à savoir "22".

Putty

 

Une fois l'IP indiqué, cliquez sur "Open", si un message s'affiche, validez, des identifiants vous seront demandé, ce sont ceux de votre Raspberry Pi, à savoir : "pi" pour le nom d'utilisateur et "raspberry" pour le mot de passe.

Note : Dans une console SSH, lorsque l'on saisi un mot de passe, les caractères n'apparaissent pas ce qui est tout à fait normal, plutôt que d'afficher des Astérisques, linux n'affiche rien du tout, mais la saisie elle est belle est bien enregistrée.

Une fois connecté vous devriez avoir quelque chose comme ça :

La console Putty connecté à notre Raspberry PI 2

Simple premier constat, pouvez observer en vert le nom d'utilisateur (pi) suivi du nom donné à notre Raspberry PI, à savoir NAS-Serveur, tout est ok.

 

 

Comment connecter automatiquement l'utilisateur "pi" ?

Nous souhaitons voir notre serveur NAS tourner 24h/24 et 7jrs/7 et pour cela on dois prévoir toutes les situations, si une coupure d'éléctricité surviens, vous n'avez pas envie de devoir vous reconnecter manuellement à votre serveur NAS à chaque fois afin que celui-ci puisse à nouveau faire son travail, c'est pourquoi nous allons faire en sorte que le compte utilisateur par défaut "pi" se connecte automatiquement au lancement de la machine. De cette façon, si une panne de courant survient, une fois le courant rétabli, le serveur NAS se relancera tout seul et la connexion au compte utilisateur se fera automatiquement d'elle même sans votre intervention, permettant ainsi au serveur de reprendre son travail tel que le partage de fichiers, ou encore le téléchargement de fichiers torrent que nous allons voir plus loin dans ce tutoriel.

Première étape, éditer le fichier initab :

sudo nano /etc/inittab

Seconde étape, commenter la ligne qui commence par 1:2345 en ajoutant # devant celle-ci :
1:2345:...

dois devenir :

#1:2345:....

Juste en dessous de la ligne commentée, ajoutez :

1:2345:respawn:/bin/login -f pi tty1 </dev/tty1 >/dev/tty1 2>&1

C'est terminé, il faut enregistrer et quitter, pour cela, faite `CTRL+X` puis presser `Y` pour "yes" ou `O` pour "oui" suivant la langue de votre installation, appuyez sur Entrée pour écraser le fichier existant avec vos modifications. Vous pouvez désormais redémarer votre Raspberry Pi, l'utilisateur "pi" sera automatiquement connecté à la console.

 

Note: rien ne change pour la connexion via SSH, vous devez continuer à utiliser l'identifiant "pi" et le mot de pass "raspberry" pour vous y connecter.

 

 

 

Comment associer une adresse IP statique à notre Raspberry Pi ?

Pour vous connecter à distance à votre Serveur NAS, vous avez besoin de l'adresse IP de votre Raspberry Pi - celle-ci est en principe l'adresse de l'appareil qui indiquera aux autres appareils ou regarder sur le réseau pour être trouvé. Par défaut, le Raspberry Pi a une adresse IP qui lui est automatiquement attribué par le routeur, une adresse IP dynamique qui a l'inconvéniant de changer dès que l'on débranche et rebranche le Serveur NAS du réseau, rendant ainsi le serveur introuvable pour les autres appareils du réseau qui chercheront celui-ci à la mauvaise adresse. Pour régler ce problème, il nous faut dire au routeur d'associer une adresse IP statique qui comme son nom l'indique, ne changera jamais.

Note : C'est la partie la plus risquée de tout le tutoriel, en cas d'erreur de votre part, votre Raspberry Pi 2 sera injoingnable sur le réseau. Si cela se produit, il faudra formater la carte micro-sd (on a vu plus tôt comment faire) et recomencer le turtoriel. Prennez donc votre temps et équipez vous d'une feuille et d'un stylo pour prendre quelques notes au besoin.

Premièrement, nous avons besoin d'afficher la liste des interfaces réseau actuellement disponible :

`cat /etc/network/interfaces`

 

La ligne `iface eth0 inet dhcp` indique que nous récupérons l'addresse IP via DHCP, ce qui signifie que celle-ci est dynamiquement enregistré par le router. Voici donc ce que nous souhaitons changer !

Premièrement, nous avons besoin de récupérer des informations de notre routeur ainsi que de notre Raspberry Pi. Nous aurons besoin de saisir plusieurs commandes pour obtenir toutes ces infomations, n'hésitez donc pas à vous équiper d'une d'une feuille de papier et d'un stylo !

 

`ifconfig`

Cette commande révéle les informations de votre routeur, la partie qui nous intérésse se trouve après `eth0` (la connexion internet....

eth0      Link encap:Ethernet  HWaddr b8:27:eb:b3:fc:2c

               inet addr:192.168.1.81  Bcast:192.168.1.255  Mask:255.255.255.0


Notez les informations suivantes :

inet addr – 192.168.1.81 (Adresse IP de votre Raspberry Pi)

Bcast –  192.168.1.255 (Gamme de diffusion de l'IP)

Mask –  255.255.255.0 (IP Masque de sous-réseau)

We need a little more information before we proceed. Use the command. . . 

 

 

 

 

 

Fist de tous nous avons besoin de saisir des informations de notre routeur et Pi . Il ya un couple de commande nous avons besoin de courir pour obtenir cette information . Avoir un stylo et du papier à portée de main ! . . .
 

 

????

 

 

 

 

 

 

 

Step 3: Add login program to inittab.
Add the following line just below the commented line1:2345:respawn:/bin/login -f pi tty1 </dev/tty1 >/dev/tty1 2>&1
This will run the login program with pi user and without any authentication

Step 4: Save and Exit.
Press Ctrl+X to exit nano editor followed by Y to save the file and then press Enter to confirm the filename.

Reboot the pi and it will boot straight on to the shell prompt [email protected] without prompting you to enter username or password. But this isn't enough; you need your Pi to automatically run some command or a script. which is explained in the next section.

 

 

Lire, c'est en français et bien expliqué => http://the-raspberry.com/ssh-raspberry-pi

Récupérer ip

ssh avec putty (peut activer ssh à tout moment depuis sudo raspi-config)

 

 

supprimer mdp samba

 

HDD :
sudo nano /boot/config.txt
max_usb_current=1

Transmission :
sudo apt-get transmission-daemon
sudo /etc/init.d/transmission-daemon stop
sudo nano /etc/transmission-daemon/settings.json
VOIR CONFIG ICI => http://homeserver-diy.net/wiki/index.php?title=Installer_un_serveur_de_t%C3%A9l%C3%A9chargement_bit-torrent_sous_debian_avec_transmission.#Introduction
/etc/init.d/transmission-daemon start

Configurer transmission pour tout stoquer sur le DD Externe

http://192.168.1.8:9091

Comments